Une dame, 94 ans. Très souvent assise sur ma même chaise lui ouvrant un large champ de vision sur l'extérieur et sur la salle de restauration. Plutôt solitaire, peu parlante. Une fois par semaine, je m'asseois à côté d'elle avec son accord. Je reste peu de temps, 10 à 15 minutes, car elle est sur la défensive. Je commente ce que je vois. Dans un premier temps, elle me répond sèchement. Petit à petit un dialogue s'instaure. Elle accepte mes chants. Puis un jour, elle me récite le premier couplet du "Roi Dagobert".