Une dame, 74 ans. Les gestes répétitfs et la déambulation occupent toutes ses journées. Elle parle peu, tout en étant encore capable de le faire ponctuellement. Le "oui" et le "non" semblent avoir perdu tout sens pour elle. 

Elle accepte de venir en séance de musicothérapie dans la salle. 

Après avoir exploré différentes approches, le chant avec le carnet en appui canalise son attention durant toute la séance. Je chante seule. Les gestes répétitifs disparaissent. Elle m'écoute en regardant les paroles sur le carnet.

De manière spontanée, elle lit la dernière syllabe du titre. Puis, elle lit la dernière syllabe d'une phrase. Ensuite un mot et plusieurs mots consécutifs.

Sous forme de jeu, je l'amène à différencier le "oui" du "non".