Une dame, 83 ans. Elle arrive dans l'institution.

Toute institutionalisation peut induire de nouveaux troubles chez les personnes âgées. Elles vivent une période angoissante. 

Peu après son entrée dans le service, un AVC nécessite son hospitalisation au CHU.

Elle répète souvent les mêmes questions. Elle est plutôt "ronchonne". Elle sourit peu car inquiète.

Elle accepte immédiatement les séances de musicothérapie dans la salle réservée à cette thérapie. Les séances se déroulent en deux temps : la manipulation d'instruments de musique puis le chant. Dès les premières séances, elle fait preuve de capacité de concentration lors du jeu avec une table à tubes. Suite à son AVC, cette capacité se trouve diminuée. Mais progressivement, elle revient à son niveau de départ. A chaque séance, le sourire apparait sur son visage. Elle commence à évoquer des souvenirs heureux de sa jeunesse.