Un monsieur, 90 ans passés. L'élan vital est bien présent. Il déambule de manière périodique. Il répète les mêmes phrases. Il est souvent assis dans la salle à manger. Puis, ses cris envahissent l'espace. Ils sont de plus en plus fréquents, de plus en plus forts. 

Il a d'abord refusé de venir en séance de musicothérapie. Puis, il accepte. Les séances se déroulent dans sa chambre. Le cahier de chants canalise son attention. Je chante. Il m'accompagne, sans stimulation de ma part. Dans un premier temps, il chante une partie seulement des chansons proposées. Puis il les chante en entier, et certaines de mémoire. Sa voix investit le chant en fortissimo. Il décharge son angoisse et d' autres émotions par le biais du chant. Il verbalisera sur certaines de ses émotions.

Durant les séances, il reste assis, les phrases répétitives disparaissent progressivement. Son dos se redresse. Il affirme que chanter lui donne satisfaction.